Élections 2023: Erickson Rutsuba répond à ceux qui diabolisent Matata Ponyo

Élections 2023: Erickson Rutsuba répond à ceux qui diabolisent Matata Ponyo

Alors que le camps Félix Tshisekedi Tshilombo peaufine des stratégies pour contraindre le quator Matata, Fayulu, Katumbi et Joseph Kabila, les adeptes et militants du parti LGD ont réagi.

Erickson Rutsuba est l’une des icônes et adeptes de Matata Ponyo au Nord-Kivu. Il a réagi aux acteurs politiques qui, selon lui, diabolisent son maître après son séjour à New-York aux USA. Pour lui, c’est une leçon infligée à leurs détracteurs qui ont peur des hommes d’honneur à l’élection présidentielle de 2023.

« De prime abord, j’ai choisis Matata depuis 2018 comme Leader parce qu’il est l’incarnation des bonnes valeurs. Jamais vous l’entendrez dans les anti – valeur, pour dire, c’est un homme droit. Au sujet de son voyage et séjour à New York, nous avions préparé silencieusement ce voyage il y’a un peu longtemps. Nous avons user de la sagesse de n’est rien annoncé au public, pour dire, c’est une leçon que nous infligeons aux politiciens congolais de ne pas pratiquer toujours la politique de beaucoup parler. Il faut plutôt être grand faiseur en lieu et place de grand diseur. Trop parler n’apporte rien dans la vie. Imaginez-vous cher Journaliste, si nous avions annoncé ce voyage celà organiserait nos détracteurs de bien affûter leurs armes pour nous mettre de croque à jambes pour n’est pas avoir des fruits que nous avons aujourd’hui en terme de diplomatie Politique. Dans le salon Politique des états unis et de partout ailleurs, en dehors du Congo-Kinshasa, les décideurs du monde ont trouvé en Matata le vrai sens du Leadership et la bonne gouvernance pour le développement rapide de la RDC comme à l’époque de Mobutu. Ils ont constaté que Matata germe les potentialités de relever les défis et les maux que souffrent la République Démocratique du Congo, vue son expérience en matière de la gestion de la chose publique à travers sa présence dans plusieurs gouvernements en RDC », a indiqué Erickson Rutsuba avant de préciser qu’après son périple diplomatique, Matata va devoir revenir au pays.

« S’gissant de son conflit avec la justice congolaise, Matata Ponyo reviendra à Kinshasa en homme libre, a déclaré Antonio G. Ce dernier s’est ressourcé des plusieurs rapports des organisations des droits de l’homme oeuvrant en RDC qui suivaient de plus près tous les procès judiciaires monté injustement contre Matata pour prendre cette décision. Ils ont compris que c’est tout simplement l’acharnement. Matata est désormais libre de tout mouvement », a-t-il indiqué.

Et d’ajouter :

« Je profite de cette occasion pour dénoncer le jeux auquel joue nos détracteurs qui, au lieu de travailler, ils se sont confiés la mission de diaboliser Augustin MATATA sur les réseaux sociaux.vÇa s’appelle la faiblesse.Le dernier message en date qui fait tôlé sur internet dit que Matata a exprimé son ambition de postuler à la présidence dans l’objectif de sacrifier tous les congolais via le satanisme qu’il pratique ensemble avec ceux qui l’on invité à New-York. Ça c’est une faiblesse. Nous disons que ça c’est une goûte d’eau dans l’océan. Matata est aujourd’hui le Chouchou des congolais et sont prêts de l’élire haut la main à la présidence de la République. Que les congolaises et congolais se méfient de ces messages haineux sentant l’odeur des politiciens en mauvaise posture », a-t-il renchéri annonçant au passage le lancement officiel imminent du parti politique « Leadership pour la Gouvernance et le Développement, LGD » sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu.

« Avant de chuter, nous annonçons le lancement officiel du LGD avec pompe à Goma et à travers toute la province du Nord Kivu dans un délai record. Les décors sont entrain d’être plantés pour que les cérémonies y relatives se déroulent à la satisfaction des Nord-Kivuciens qui attendent fiévreusement leur cher Parti Politique.
Nous dénonçons également certaines personnes qui se font passer pour des responsables du LGD dans plusieurs provinces, notamment au nord-Kivu et qui arnaquent certains citoyens en contrepartie d’un poste sur la structure du parti », a dénoncé Erickson Rutsuba.

Le régime Tshisekedi se conjugue déjà au passé?


En effet, Mike Mukebay Nkoso, un des commandos bouillants de Moïse Katumbi Chapwe était le lundi 23 mai, l’invité spécial de Jean-Pierre Kayembe, patron du magazine « Non à la balkanisation ». Au cours de cette émission, le haut cadre de Ensemble pour la République a prédit la fin du règne de l’actuel chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi.

Pour le député provincial Michel Mike Mukebay Nkoso, il y aura un attelage à 4 avec notamment Fayulu et Matata.

« Les contacts sont très avancés et ce que vous avez vu hier à Lubumbashi n’est que la partie visible de la stratégie. Les 4 ont des atouts, les moyens, la popularité et des réseaux à l’international.(…) Le départ de Matata à New-York est le premier camouflet diplomatique du régime. Dans toutes les capitales occidentales, le pouvoir de Félix Tshisekedi est honni et se conjugue déjà au passé », a-t-il révélé.

Tout reste à savoir sur les nouvelles coalitions lors des élections présidentielles de 2023.

Philémon Kachekewa

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ