0 8 minutes 2 ans

Le ministre congolais de l’enseignement primaire secondaire et technique (EPST) est en ville de Goma depuis la journée de vendredi 08 avril 2022. Le Professeur Tony Mwaba est en mission au Nord-Kivu pour faire un état de lieu sur les problémes majeures qui rongent le secteur de l’éducation.

C’était une occasion pour le patron de l’EPST au Congo de procéder au lancement de la campagne d’appui à la pérennisation de la gratuité de l’enseignement primaire public dénommée « Pas une école sans banc en République démocratique du Congo ». C’est sous le financement du fonds de promotion de l’éducation et de la formation.

Dans la suite du ministre Tony Mwaba, l’on peut voir quelques députés nationaux élus dans les provinces du Nord et sud-Kivu mais aussi de l’Ituri. Deux grandes figures étaient tellement remarquables dans la foulée. C’est notamment les Députés Maombi Katsongo Sosthene élu du territoire de Lubero et Kavira Katasohire de Béni territoire.

Samedi 09 avril 2022, dans la grande salle du collège Mwanga de la ville de Goma, le patron de l’EPST a eu l’occasion d’écouter les opinions des uns et des autres sur la gratuité de l’enseignement et la qualité de l’enseignement dans les écoles de la partie partie Est du pays. Il était question pour Tony Mwaba de faire un état de lieu des problèmes de tous les enseignants du Nord-Kivu. Ayant pris part à ces échanges, le Député National Maombi Katsongo Sosthene rapporteur adjoint du caucus des députés du Nord-Kivu a d’abord félicité le chef de l’Etat congolais Félix Tshisekedi Tshilombo pour la matérialisation du projet. À haute voix , l’homme fort du territoire de Lubero a porté la voix des enseignants et parents de la province du Nord-Kivu.

« Au nom du caucus des députés nationaux du Nord-Kivu dont je suis le rapporteur adjoint, je voudrais remercier sincèrement le Président de la République, son Excellence Félix Tshisekedi Tshilombo pour sa vision dans l’éducation de nos enfants et le soucis de pouvoir matérialiser cette vision avec la collaboration de tout le monde en commençant par le gouvernement, l’Assemblée nationale, le gouvernement provincial, l’Assemblée provinciale et même les parents. Ici également l’occasion de remercier le ministre de l’EPST pour son courage. J’ai suivi les interventions des syndicalistes qui ont reconnus les difficultés enregistrés dans la défense des dossiers des enseignants par son excellence Monsieur le ministre Tony Mwaba. Et mon collègue vient de dire que l’Assemblée nationale lui soutient », a indiqué Sosthene Maombi Katsongo.

Pour lui, la première étape est déjà franchie lors du séjour du Warrior Tony Mwaba lors des échanges avec les syndicalistes. C’était une occasion pour les élus nationaux de faire comprendre les réalités et les dossiers qui sont sur la table du ministère de l’enseignement primaire secondaire et technique en présence du Professeur Tony Mwaba.

« En qualité des députés nationaux que nous sommes ici, nous ne sommes pas venus pour nous promener encore que nous venions de terminer notre vacance parlementaire. Mais ici, nous venons pour écouter encore une fois parce qu’au fait l’Execlence peut témoigner les députés nationaux lui malmènent par rapport aux dossiers des enseignants du Nord-Kivu. Et donc, ce que vous avez dit ça vient confirmer effectivement ce que nous parlons à son oreille et le caucus a le devoir de vous féliciter parce que toutes les préoccupations ont été données », ajoute-t-il.

Par ailleurs, le Député national Maombi Katsongo a sollicité le Gouverneur militaire du Nord-Kivu de revoir son arrêté portant fixation des frais de participation aux Examens d’État pour l’exercice 2021-2022. Pour lui, le territoire de Lubero tout comme celle de la province du Nord-Kivu fait face aux menaces des groupes armés locaux et étrangers et que les parents ne seront pas en mesure de payer les frais recommandés par l’autorité provinciale.

Très réceptifs et reconnaissants des actions de l’honorable Maombi Katsongo Sosthene dans le secteur de l’éducation, quelques enseignants et syndicalistes ont applaudi leur fils et surtout la manière dont il a présenté les problèmes des parents et enseignants du Nord-Kivu. C’est le cas de monsieur Potiphare Tamwite, Syndicaliste dans l’antenne du territoire de Lubero. Pour lui, Moambi Katsongo Sosthene est l’homme sur qui tous les enseignants de la province peuvent compter.

« Je salue d’abord le courage de l’honorable Maombi Katsongo par rapport au suivi des dossiers des enseignants des écoles du territoire de Lubero en province du Nord-Kivu. Au fait, les enseignants peuvent se féliciter mais aussi avoir le sourire aux dents parce que quand même ils ont trouvé un partenaire de taille qui se soucie des conditions sociales des enseignants. Si le territoire de Lubero est ce qu’il est aujourd’hui sur le plan de l’enseignement c’est par ce que l’honorable Maombi Katsongo a pris le courage de prendre les dossiers des enseignants du territoirer de Lubero comme ceux d’ailleurs. En titre d’exemple, il nous a facilité au suivi des dossiers des enseignants notamment pour voir comment un nombre important des enseignants du territoire de Lubero se retrouvent dans le fichier de paie. Il y a aussi le dossier des certaines d’écoles qui n’étaient pas en règle avec les documents juridiques c’est-à-dire les arrêtés, c’est l’honorable Maombi qui a facilité que ces écoles puissent avoir des arrêtés et qu’après ses enseignants soient dans le fichier de paie. Il y a eu des dossiers des enseignants qui ont été payés avec des erreurs des noms dans le fichier de paie, il est arrivé un moment où on ne pouvait pas payer les enseignants suite aux erreurs et aujourd’hui ces enseignants sont entrain de recevoir leur salaire sans problème et cela grâce à l’honorable Maombi Katsongo », a-t-il souligné.

Grâce à ses interventions dans l’assemblée nationale, le gouvernement va procéder au paiement de plus de 84 milles enseignants nouvelles unités (UN) en travers la République Démocratique du Congo y compris le territoire de Lubero à partir de la fin du mois d’avril 2022. Une réponse aux attentes des syndicalistes.

Magloire Tsongo depuis Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *