Contentieux électoraux : instable et agité, le camps politico-familial de Monsieur Kadukima manipule l’opinion et certains médias affairistes

Contentieux électoraux : instable et agité, le camps politico-familial de Monsieur Kadukima manipule l’opinion et certains médias affairistes

Par l’entremise de son correspondant de Goma, le nommé « Gloiredo Ngise » (Ndlr un jeune garcon dont sa famille se trouve à Beni-Kalinda, fils d’un Pasteur jadis auto-kidnappé sur la route Butembo-Goma pour se créer argent), le site d’informations congorassure.cd aurait été contaté par l’acteur politique, Monsieur Baliesima Kadukima pour confectionner un article au nom de son regroupement politique au sujet des contentieux électoraux des élections législative en République Démocratique du Congo (RDC). Un article qui, malheureusement et contre toute attente, a été ficelé par ce média en ligne, pourtant respectable, sans faire allusion à certaines petites notions élémentaires de la presse, à linstar: « l’obligation de faire entendre le deuxième son de cloche en cas d’une accusation, vraie ou fause soit-elle ». Les constat sont sans équivoque et amères : « l’article dont faisons mention à été en sens unique », a, tout de suite, commenté un internaute dans un groupe watsApp avant que d’autres ne poursuivent : « Le journaliste été manipulé. Cet article n’en est pas ».

Qu’il y a-t-il eu réellement ?

En effet, en date du 14 février 2024, congorassure.cd a mis en ligne et publié un article intitulé: « Contentieux électoraux en RDC: Entre tensions familiales et aspirations politiques en territoire de Beni ». Dans son article, le site a mis en exergue un conflit qui existe entre Messieurs Borris Maelezo et Baliesima Kadukima suite, toujours selon ce site, au recours déposé par le regroupement politique CODE dont est membre le parti politique du premier (CDER) contre le regroupement politique AB dont est issu le parti politique du second (AVRP).

Que de conseiller son annonceur d’apprêter ses moyens de défense pour face face au recours contre son regroupement à la cours constitutionnelle, le site s’est mis à pondre par écrits des histoires que lui et son annonceur semblent ignorer complètement, car n’étant pas débout, ni juridiquement encore moins constitutionnellement.

Mauvaise intention ou ignorance ?

S’agissant de dire que CODE ne devrait pas se plaindre contre AB car n’étant pas le dernier sur la liste: voilà où l’ignorance a primée. Est-il vraiment reconnu à congorassure.cd.et son correspondant le droit de demander à la CODE de se plaindre à tel ou tel autre regroupement? Le site a-t-il eu un seul instant de s’informer sur les raisons qui ont animées CODE afin d’attaquer AB en justice ? Voilà où réside le problème de manque de triangulation de l’information par une rédaction avant toute diffusion. Sur base des ponts de vin et des relations familiales, la subjectivité a encore primée sur l’objectivité.

Selon le même site, la communauté s’est exprimée quant à ce en appelant Borris Maelezo au calme et l’acceptation de son échec. De quelle communauté parlent encore ce site et son journaliste? Une communauté dont les propos n’ont pas été relayés et mis en guillemets? Voilà ce qui s’appelle imagination. Comment croire à une telle machination attribuée à toute une communauté ayant des leaders, notables et autres susceptibles de l’engager officiellement?

Pour la gouverne de congorassure.cd, bien qu’ayant des colistiers, un candidat peut se faire élire et même faire élire un autre candidat de sa liste sans le concours de ceux-ci et sur base de ses seules voix. Ces cas sont légion.

Somme toute, Borris Maelezo n’entretien aucun conflit avec Mr Baliesima Kadukima comme le prétend congorassure.cd. Pour Borris Maelezo, la « justice élève une nation ».

Que de passer son temps entrain de manipuler la presse et autres jeunes désœuvrés et entrain de pleurnicher sur différentes plates-formes sociales et autres salons politiques, le camps de Monsieur Baliesima Kadukima ferait bonne guerre de consacrer le gros de son temps à réunir les moyens de preuve pour outiller ses avocats afin de leur permettre de faire face au recours qui, malgré les cris de détresse, ne peut jamais et alors jamais être retiré; question de laisser la justice faire son travail.

Aux collègues de congorassure.cd, de déployer une équipe de reporters indépendants et non des manipulés en région de Beni en général plus précisément dans la chefferie des watalinga où ils constateront la réalité des choses, voyant des lamres qui coulent en flow aux visages de la population de cette partie tu territoire de Beni pour l’échec de Borris Maelezo comploté par des individus aux intérêts égoïstes.

Beni, Philémon Kachelewa.

ACTUALITÉ POLITIQUE