Butembo: les députés YOTAMA immortalisent les victimes des manifestations anti-MONUSCO

Butembo: les députés YOTAMA immortalisent les victimes des manifestations anti-MONUSCO

C’est parti avec les travaux de construction du mausolée en mémoire des victimes des manifestations anti-MONUSCO à Butembo. Les travaux ont été lancés samedi 05 octobre au cimetière public de Kitatumba, où le 10 victimes de la méchanceté Onusienne reposent à jamais.

Plusieurs jeunes membres du groupe de pression Véranda Mutsanga sont mobilisés pour exécuter ces travaux. Ils débarquent de tous les horizons des territoires de Beni et Lubero, pour soutenir cette initiative des honorables Tembos Yotama député national et son frère Mbenze Yotama député provincial, qui ont touché dans leurs poches pour immortaliser ces héros, qui ont versé leur sang pour réclamer le retour de la paix au Nord-Kivu.

D’après l’assistant Léonce Akilimali enseignant à l’UCG et membre du directoire de la VM qui encadre une centaine des jeunes mobilisés pour cette fin, cet acte se veut civique et patriotique.

« Nous sommes là pour imprimer d’une encre indélébile la bravoure et le sacrifice de ces frères de lutte. Avec ce mausolée, personne n’effacera ce témoignage qui est aussi une preuve pour la justice. La communauté reconnaîtra, sans aucune polémique de nature politiste ni électoraliste que les honorables Tembos Yotama et Mbenze Yotama ont donné l’idée et ont financé aussi. Mais aussi, cette main d’œuvre donnée par la Véranda Mutsanga pour les travaux restera historique », a expliqué Léonce Akilimali.

Déjà, pour la journée du lancement des travaux, il était question d’aplanir et mettre à niveau l’espace, et trois tombes ont été coulées ce même samedi 05 novembre.

Notons que les travaux sont exécutés en fonction du plan déjà réalisé par une équipe d’ingénieurs et techniciens qualifiés. A en croire l’ingénieur superviseur de ce chantier, « au regard de la détermination et le courage des membres de la Véranda Mutsanga et certains membres du mouvement citoyen LUCHA qui contribuent aux travaux en termes de main d’œuvre, la construction devra aller très rapidement et s’achever avant la durée prévue, à un mois, malgré les intempéries à la base de petites perturbations ce premier jour.

Rappelons qu’en plus d’être des frères, les honorables Tembos et Mbenze Yotama sont également auteur d’un rapport intitulé rapport YOTAMA, portant sur les massacres des civils à Beni et Irumu. Celui-ci reprend les identités complètes des victimes.

Ghislain Lukambo depuis Butembo

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ