Butembo: les activistes soutenant la campagne « Po Na Congo » déposent à la mairie un mémorandum des propositions pour le retour de la paix au Nord-Kivu

Butembo: les activistes soutenant la campagne « Po Na Congo » déposent à la mairie un mémorandum des propositions pour le retour de la paix au Nord-Kivu

Les actions s’inscrivant dans le cadre de la campagne citoyenne « Po Na Congo » se poursuivent belle et bien en ville de Butembo. Mardi 10 décembre, les activistes qui accompagnent cette campagne ont déposé un mémorandum à la mairie de Butembo. Ce document est adressé à différentes autorités.


Il est de deux pages, et contient plusieurs recommandations adressées principalement au gouvernement, en vue d’un rétablissement urgent de la sécurité au Nord-Kivu.

Cette action est la suite de la tribune d’expression populaire pour la paix tenue le 10 decembre 2022 à Butembo. C’est à l’issu de cette tribune que plusieurs recommandations ont été formulées par les participants. Ce sont ces recommandations qui sont mentionnées dans ce mémorandum. Les premières sont adressées aux autorités à tous les niveaux. D’abord:

-La levée de l’état de siège dont l’inefficacité n’est plus à démontrée,
-le relèvement des troupes qui ont longtemps œuvrées dans la région et le changement des unités de commandement,
-ledementellement des infiltrés au sein des Fardc, -favoriser le mariage civilo militaire et non considérer les civils comme ennemis, plutôt comme des partenaires de taille.

A la population, il est recommandé

-d’appliquer l’article 63 de la constitution qui donne les prérogatives à la population de se défendre contre toute agression extérieur,
-de collaborer avec les services de sécurité en dénonçant auprès d’eux tout cas suspect, et de cultiver l’amour les uns envers les autres.

Enfin, la campagne Po Na Congo encourage la jeunesse de Butembo et environ, à quitter les groupes armés et intégrer les rangs des Fardc ou de la police, afin de réaliser leurs rêves de défendre le pays, en servant sous le drapeau de la RDC.

Ghislain Lukambo depuis Butembo

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ