Butembo: le député national Erick Kamavu sensible pour l’opération d’enrôlement

Butembo: le député national Erick Kamavu sensible pour l’opération d’enrôlement

A quelques jours du début de l’enrôlement des électeurs dans la troisième zone par la commission électorale nationale indépendante, CENI, le député national, élu de la ville de Butembo, Erick Kamavu a souhaité un heureux processus à toutes les parties prenantes.

« Je souhaite une bonne opération d’identification et d’enrôlement des électeurs aux agents de la CENI, à tous les habitants des provinces de l’aire opérationnelle 3 et particulièrement aux habitants de la ville de Butembo », a-t-il indiqué.

Pour ce haut cadre du Rassemblement Congolais pour la Démocratie Kisangani Mouvement de Libération, RCD-KML, cette opération d’enrôlement est une phase importante pour le processus électoral.

« Chers compatriotes, cette opération est une phase importante du processus électoral. Allons nous faire enrôler dès les premiers jours. Comme vous le savez, la carte d’électeur qu’un centre d’inscription délivre, joue un grand rôle dans notre quotidien. Non seulement, elle nous confère l’identité, le droit de prendre part au vote, mais aussi elle est un document sur lequel pourra s’appuyer l’Office National d’Identification de la population, ONIP, pour nous livrer, au moment opportun, la carte d’identité nationale », a-t-il écrit dans une dépêche.

L’honorable Erick Kamavu demande à la population de Butembo d’aller s’enrôler massivement dans l’ordre et de pas attendre les derniers jours du processus.

« Dans l’ordre, Veuillons nous présenter dans les 36 centres d’inscription déjà apprêtés pour nous accueillir. Nous devons déjà nous mobiliser sans attendre la dernière minute », a-t-il dit.

Et d’ajouter: « Nous n’oublions pas que notre ville de Butembo a déjà accueilli plusieurs déplacés fuyant l’insécurité en territoires de Irumu, Rutshuru, Beni, Lubero et ailleurs.Tout en compatissant avec ces déplacés qui traversent un moment d’épreuve suite à la situation que nous connaissons tous, nous les appelons à se faire identifier et enrôler dans les milieux où ils vivent en ces jours de la révision du fichier électoral pour ne pas louper l’occasion. Ce, en attendant que nos autorités rétablissent la paix dans nos différents milieux de vie naturelle, car il est difficile d’aller se faire enrôler dans nos villages où la situation n’a pas encore permis de vivre », a-t-il fait savoir.

Il a invité les chrétiens et musulmans à prier Dieu pour que cette opération d’enrôlement des électeurs, qui vient de commencer, puisse se dérouler dans des bonnes conditions au Nord-Kivu et dans d’autres contrées du pays.

Philémon Kachelewa

 

ACTUALITÉ POLITIQUE