Butembo: « La victime de la justice populaire le matin de mardi au quartier Ruhenda est un militaire incontrôlé » (Armée)

Butembo: « La victime de la justice populaire le matin de mardi au quartier Ruhenda est un militaire incontrôlé » (Armée)

Nous en savons un peu plus sur l’identité du présumé bandit, victime d’une justice populaire la matinée de mardi au quartier Rughenda en ville de Butembo. Il s’agit d’un militaire FARDC basé au champ militaire de Rughenda. Cette version de fait est confirmée par le commandant ville des FARDC à Butembo. Selon le lieutenant colonel KAKESE Yvan NGOY, le militaire incontrôlé était hors du camp militaire Rughenda lorsque le pire lui est arrivé.

Il a été attaqué en flagrance délit de vol, minu de son arme à feu. Il voulait s’échanger en tirant des balles à l’air, mais sans succès. Ce militaire incivique a été maitrisé et exécuté cruellement sur place par justice populaire.

« Effectivement c’est un militaire. Il était absent au camp de Rughenda. C’est pour cela qu’il s’est retrouvé dans cette situation », a dit le commandant ville FARDC Butembo, joint au téléphone.

Pour récupérer le corps, les militaires ont tiré plusieurs balles de sommation. La société civile en commune de Bulengera qui condamne la justice populaire, renseigne qu’une fille a été blessée par balle sur son bras, et plusieurs personnes interpellées.

Faux, rétorque le commandant ville. Aucune personne n’a été blessée, et il n’y a pas eu d’arrestations.

Sachez que le calme est vite revenu au quartier Rughenda. Mais les activités scolaires ont été perturbées par un groupe des manifestants dans cette partie de la ville de Butembo.

Ghislain Lukambo depuis Butembo

ACTUALITÉ SÉCURITÉ