0 2 minutes 1 an

Deux prisonniers sont morts dans la prison centrale de Butembo Kakwangura, à l’intervalle de seulement 2 jours. L’alerte a été faite par le réseau pour les droits de l’homme REDHO.
Selon le coordonnateur de cette organisation de défense des droits humains œuvrant à Butembo, le premier prisonnier est mort le 10 décembre 2022 et le second a rendu l’âme le dimanche 11 décembre 2022.

Ceci porte à 5 le nombre des locataires qui ont rendu l’âme dans la prison de Butembo, dans un intervalle de seulement 11 jours.
Ces derniers sont terrassés par la diarrhée et la malnutrition.

Par ailleurs, 7 autres prisonniers sont sur les lits des malades.
21 autres malades restent en prison sans soins adéquats, et plus de 200 prisonniers menacés par la malnutrition aiguë.

Le REDHO appelle les humanitaires et les autres bonnes volontés à voler à la rescousse de ces détenus, dont la plupart les dossiers traînent à être fixés en justice. A travers cet SOS Maitre Muhindo Wasivinywa recommande aux autorités Sanitaires, Administratives et Judiciaires; à se pencher en toute urgence sur cette catastrophe, pour sauver les vies humaines dans la prison centrale de Butembo.

Il faut préciser que pour le moment, Kakwangura regorge un effectif de 635 prisonniers

Ghislain Lukambo depuis Butembo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *