Butembo-Journée Internationale des infirmiers: l’ATEPHALU s’inquiète du faible pouvoir d’achat contre l’augmentation du nombre des malades

Butembo-Journée Internationale des infirmiers: l’ATEPHALU s’inquiète du faible pouvoir d’achat contre l’augmentation du nombre des malades

L’association des tenanciers des pharmacies de Butembo-Lubero ATEPHALU, s’est associé aux infirmiers pour célébrer ensemble la Journée Internationale des infirmiers.
La célébration a vécue le vendredi 12 mai 2023.

Tout s’est passée dans la méditation. Les tenanciers des pharmacies et leurs travailleurs ont ainsi pris part à un culte d’action de grâce.

A l’occasion, le Président de l’ATEPHALU Monsieur MBUSA KIZITO, a rappelé les notions de base puis prodiguer des conseils pratiques et professionnels au sujet de la manipulation des médicaments, afin de sauver des vies.

Cependant, le président de l’ATEPHALU Butembo-Lubero a fait mention des certaines difficultés auxquelles fait face la population et le secteur de la pharmacie au grand nord.

« Nous reconnaissons la noble mission que nous avons pour la communauté. Elle est commune entre nous et les infirmiers. Sauver les vies. Voilà pourquoi nous célébrons le 12 mai. Cependant, une autre réalité ce qu’il y a augmentation des malades dans le grand Nord, alors que le pouvoir d’achat de la population a sensiblement diminué, suite à l’insécurité dans la région. C’est cette même situation qui freine le travail des prestataires de la santé. Ce qui fait que certaines agglomérations font face à la carence des médicaments », a dit à Kivuactualité.com Mbusa Kizito.

Par ailleurs, le Président de l’ ATEPHALU promet d’ouvrir un centre de formation afin de mettre en niveau tous les prestataires non qualifiés dans le secteur de la pharmacie à Butembo-Lubero.

« Mise à part les séminaires et formations organisées à l’intention des prestataires au sein des officines pharmaceutiques, l’ATEPHALU prévoit ouvrir un Institut pour la formation professionnelle en santé, afin de relever le niveau du personnel non qualifié dans ce secteur. Cela reste un défi, surtout dans les milieux ruraux », a dit Mbusa Kizito.

Après le culte célébré à l’occasion, les tenanciers des officines pharmaceutiques ainsi que leurs travailleurs, ont momentanément défilé, pour rejoindre, en fin, leurs lieux de travail habituels afin de servir la population.

Ghislain Lukambo

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ