Butembo: 7 000 personnes ont été sélectionnées pour constituer la main d’œuvre des THIMO dans le projet STEP, financé par la banque mondiale et exécuté par le Fond Social de la République

Butembo: 7 000 personnes ont été sélectionnées pour constituer la main d’œuvre des THIMO dans le projet STEP, financé par la banque mondiale et exécuté par le Fond Social de la République

C’est parti avec les travaux de la haute intensité de la main d’œuvre (THIMO), réalisés dans la ville de Butembo (Nord-Kivu), dans l’exécution du projet pour la stabilisation de l’Est de la RDC pour la paix STEP, financé à 100℅ par le fonds social de la République.

Toutes les entités de base c’est-à-dire tous les 28 quartiers seront bénéficiaires de ce grand projet, dont la main d’œuvre est constituée de 7 milles personnes, retenues après triage au sort. Dans chacun des quartiers de Butembo, il y aura 250 ouvriers, recruté dans chaque quartier. Ils auront comme tâche l’aménagement des routes, les travaux d’assainissement ( le reprofilage, le déblayage et le remblayage) ainsi que la construction des petits ouvrages d’arts, afin de permettre l’accessibilité entre entre les entités bénéficiaires.

Les travaux seront étendus sur une durée de 100 jours, en daté de mardi 27 décembre 2022, exécutés conformément aux heures du travail, et ce, de lundi à vendredi, a indiqué Didier MUBINZI, chef d’antenne provincial du fonds social en province du Nord-Kivu. Il l’a dit lors du lancement officiel des travaux, dans la cour de la mairie de Butembo, lundi 26 décembre 2022. C’était en présence de plusieurs bénéficiaires du projet ( ouvriers, chef des quartiers et société civiles) ainsi que les membres du comité urbain de sécurité.

Profitant de cette occasion, le chef d’antenne Fond social Nord-Kivu Didier Mubinzi, a appelé tous les bénéficiaires du projet, filles et garçons, jeunes et vieux ayant encore de la force, au respect strict du code de bonne conduite et à l’assiduité au travail.

 » Il en va pour l’intérêt de chacun et de toute la communauté. Au bout des 100 jours, tous les quartiers de Butembo doivent déjà être assainis et embellis. Et ceux qui seront maintenu jusqu’au bout de ces 100 jours des travaux, bénéficieront encore d’une cagnotte de 100$ chacun, au terme d’un séminaire de 5 jours, sur l’entrepreneuriat « , mentionne l’ingénieur DIDIER MUBINZI.

Par ailleurs, le maire ad intérim de Butembo, le commissaire supérieur principal MOWA BAEKI TELLY Roger qui a donne le go de ces travaux, a dans son son discours, adressé ses sincères remerciements au partenaires du gouvernement, le fonds social de la République, pour avoir ténue sa parole.
Le maire policier de Butembo a pour ce faire, appeler la population à recevoir en bras ouverts ce projet et de se l’approprier.

 » je suis très fiers de ce projet. Il va aider notre ville à le rendre propre. Que les bénéficiaires fassent preuve de la discipline et d’être régulier au chantiers. Ce travaux de haute intensité de la main d’œuvre, viennent soulager tant soit peu le chômage. L’autorité appelle ses administrés à bien affecter l’argent qu’ils vont recevoir, et au besoin d’entreprendre des petits projets générateurs des revenus » conseil le colonel Mowa Baeki Tely Roger.

Sachez qu’en moyenne, le coup global du projet pour chaque chantier s’élève à 150 000 USD. C’est ce montant qui prend en charge toutes les charges possible, pour la matérialisation du projet. La paie de la main d’œuvre, des encadreurs, l’achat des équipements de protection individuelle EPI, l’achat des outils de travail, …précise le numéro 1 de fond social au Nord-Kivu.

Ghislain Lukambo depuis Butembo

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ