Beni: « Une mission est envisagée autour des tueries à répétition des civils en secteur de Ruwenzori » (Député Crispin Mbindule)

Beni: « Une mission est envisagée autour des tueries à répétition des civils en secteur de Ruwenzori » (Député Crispin Mbindule)

Le député National, Crispin Mbindule Mitono annonce l’arrivée dans quelques jours dans la région de Beni, d’une équipe du ministère de la défense pour enquêter autour des tueries à répétition dans le secteur de Rwenzori, territoire de Beni.

Lors de son arrivée à Beni, dimanche 24 juillet 2022, l’élu de Butembo, s’est dit révolté suite à la poursuite des massacres des civils dans la région de Beni.

« … Je sais qu’il y’a une commission d’enquête du ministère de la défense qui sera déployée à Beni pour statuer autour des tueries des civils dans la région de Beni, principalement en secteur de Rwenzori », a révélé cet élu membre de l’Union sacrée.

Peu avant l’arrivée de cette équipe d’enquêteurs, le député National, Crispin Mbindule annonce qu’il va se rendre à Butembo et en secteur de Rwenzori pour échanger avec la population afin de bien cerner la cause de cette virulence des ADF.

« … Nous sommes des envoyés du peuple, nous sommes des ouvriers du peuple, c’est le peuple qui nous envoie et il a droit à la rédevabilité. Il nous demande si nous avons amené des solutions mais ce n’est pas à nous d’apporter les solutions c’est au gouvernement. Je vais tenir un meeting à Butembo et avant ce meeting je vais me rendre en territoire de Beni précisément dans le secteur de Rwenzori pour parler avec la population, nous allons poser des questions en face et avoir des éléments. Il y’a eu des morts, on a brûlé des véhicules, nous devons nous rendre compte en tant que des élus pour que nous puissions aller vers l’exécutif pour afin demander une solution adéquate à ce problème,… », a-t-il dit.

Pour lui, la confiance entre les militaires de forces armées de la RDC ( FARDC) et la population doit être rétablie pour vaincre les rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (Adf).

« … Il y’a aussi des relations qu’on doit rétablir parce que les militaires ne peuvent jamais en aucun cas considérer un civil comme un ennemi et aussi il n’y’a aucune loi qui dispose que un civil peut considérer un militaire comme un ennemi. S’il y’a un problème ce qu’il y’a manque de confiance et on doit aller dialoguer avec la population du secteur de Rwenzori », a fait savoir Crispin Mbindule, qui exige aussi l’ouverture des audiences publiques contre les grands cerveaux des ADF, qui ont été arrêtés par les FARDC.

« Nous réclamons toujours le procès des Adf surtout de Monsieur Salim, ce grand Adf. Nous avions appris sur les réseaux sociaux qu’il a fui c’est faux il est en prison. Pour le chef de l’État il faut que ce procès se passe mais à d’autres il faut que les audiences se tiennent au stade de Martyrs pour que le monde entier puisse écouter », a-t-il ajouté.

Philémon Kachelewa depuis Beni

ACTUALITÉ SÉCURITÉ