Beni: un Pasteur meurt de suite d’un arrêt cardiaque après incursion des bandits à son domicile à Mangina

Beni: un Pasteur meurt de suite d’un arrêt cardiaque après incursion des bandits à son domicile à Mangina

Le fait désolant remonte dans la nuit du mercredi 17 août courant autour de 21 heures locales en cellule Makukulu au quartier Mangina en commune portant le même nom dans le territoire de Beni au Nord-Kivu où le Révérend Pasteur Kambe Kinyata Kikwaya a tiré sa révérence de suite d’un arrêt cardiaque. Ce, après incursion, en son domicile, des hommes armés identifiés comme des bandits qui y ont causé dégâts humains et matériels dont la fusillade de son épouse, présentement admise aux soins au centre de santé de référence de la place et le pillage des biens dont argent et autres.

Ne sachant pas contenir l’émotion, le serviteur de Dieu a rendu l’âme à cette même occasion. Très connu et bien réputé dans la zone, l’infortuné fut aussi Président du Conseil d’Administration(PCA) d’une grande organisation non gouvernementale(ONG) locale dénommée FAEVU.

Après les dégâts humains et matériels perpétrés au domicile de l’homme de Dieu, ces hors la loi ont poursuivi leur sale besogne dans plusieurs autres domiciles de la même entité où ils ont, tout de même, emporté argent, non jusque-là comptabilisé, et autres biens de valeur.

La société locale par le biais de son président, Monsieur Kakule Vunyatsi qui s’en inquiète qualifie cet incident d’une nouvelle menace sécuritaire qui vient d’élire domicile dans cette partie du territoire de Beni. Elle condamne et déplore l’irréparable qui s’est produit notamment la mort du Révérend Pasteur Kambe Kinyata et la fusillade de son épouse. Cette structure citoyenne demande aux services de sécurité de mettre le bouchon double pour arrêter l’hémorragie d’insécurité qui vient de regagner le terrain. Ce qui permettra de renouveler la confiance de la population envers ces services. En plus d’exiger des enquêtes sérieuses pouvant permettre de dénicher les auteurs de ces incidents, la société civile invite également la population locale de veiller et de dénoncer tout mouvement qui entrenerait l’insécurité dans l’entité, et aux complices de se désolidariser avec cette bande de criminels.

Précisons-le, d’après la société civile locale, cette dernière incursion des présumés bandits à mains armées est la quatrième (4ème) depuis le mois de juin dernier à Mangina.
Elle vient de se commettre peu avant celles du 1er juin 2022 au cours de laquelle les opérateurs économiques Dalba et Mutonto Joseph ainsi qu’un enseignant avaient été pillé d’un montant total de 4150 dollars américains et 100.000 Francs Congolais ; du 09 juillet 2022 dans laquelle 200 dollars américains avaient été emporté chez un opérateur économique, Monsieur Paluku Kangina et trois (3 ) autres maisons étaient indésirablement visitées à Mangodomu ainsi que celle(incursion) du 13 août 2022 au cours de laquelle Monsieur Edmond Musavuli a trouvé la mort suite à une balle logée dans son abdomen avant d’emporter argent et autres biens de valeur chez Monsieur Alexi Kalwahali.

En rappel, Mangina est une commune située à une trentaine de kilomètres à l’ouest de la ville de Beni au Nord-Kivu.

Philémon Kachelewa depuis Beni

ACTUALITÉ SÉCURITÉ