Beni : un journaliste de Butembo, JONAS PILI PILI assiste 10 familles victimes des attaques ADF à Mayimoya

Beni : un journaliste de Butembo, JONAS PILI PILI assiste 10 familles victimes des attaques ADF à Mayimoya

Le journaliste Jonas PILI PILI de la radio WIKONGO à Butembo, visiblement touché par l’insécurité grandissante en territoire de Beni, a apporté une assistance caritative à certaines familles des victimes.

Ils s’agit de celles ciblées par les récentes tueries de dix (10) personnes à Maimoya, village situé à une dizaine de Kilomètres près d’Oicha centre (Nord-Kivu). C’est dans le secteur de Beni MBAU.

Une manière pour ce chevalier de la plume et du micro, de compatir, dit-il, avec ses Co villageois. Jonas PILI PILI séjourne depuis peu dans la région de Beni, pour s’imprégner de la situation sécuritaire sur place.

Il a profité des cérémonies de la levée des deuils vendredi 23 février 2024, pour déposer aussi des enveloppes d’argent dans chacune des 10 familles à ses victimes de Maimoya.

«Depuis 2014, la population du territoire de Beni se sent abandonnée à son triste sort. Les peines ont remplacé la joie des compatriotes de Beni. Des personnes sont massacrées sans merci par les terroristes Adf. Notre appelle est simple. Que les services de sécurité se soucient réellement de la population. Les gens souffrent je vous jure. On doit asseoir l’autorité de l’Etat dans la localité de Banoli Liva-Maimoya. La population dit être fatiguée de compter les morts. Elle se dit abandonné. Malgré les alertes sur les mouvements suspects, rien n’est fait au préalable pour les épargner», a confié JONAS PILI PILI.

Notons que notre confrère est journaliste à la radio Wikongo à Butembo. Il est originaire du territoire de Beni. Il se réclame Notable de la localité de Banoli Liva à Maimoya. Il séjourne dans cette région depuis plus de 2 semaines, contrée qui a connue le massacre de 10 civils, le kidnapping des autres, sans compter les incendies et pillages des maisons de commerce.

Ghislain Lukambo

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ