0 4 minutes 1 an

Les étudiants de la ville de BENI réunis au sein de la représentation des Étudiants du Congo ( REC) et d’autres couches sociales ont réfléchi, mercredi 14 décembre 2022, sur « les défis et opportunités d’accès à l’électricité en province du Nord-Kivu « .

C’était au cours d’une conférence organisée par cette structure estudiantine appuyée par l’organisation AFREWATCH dans l’amphithéâtre de l’Université Officielle de Semuliki ( UOS).

Dans cette activité, des acteurs intervenants dans le secteur de l’électricité notamment le service de l’énergie, la société d’énergie du Nord-Kivu ( ENK) et le consommateur du courant ont échangé avec les étudiants et d’autres couches de la population sur la problématique d’accès à l’électricité dans la région de BENI.

Prenant la parole, le chef du service urbain de l’énergie en ville de BENI a reconnu que le besoin en courant électrique reste un défi dans la région de Beni. D’où selon lui, la population doit capitaliser et s’approprier le travail abattu par la société ( ENK) qui est entrain de desservir le courant dans les villes de BUTEMBO.

Pendant ce temps, tout en relevant certaines difficultés que rencontre ENK dans l’exercice de son travail, le chargé de communication de cette société commerciale a affirmé que  » ENK contribue à l’évolution des villes de Butembo et Beni » car son courant contribue à la transformation certains produits agroalimentaires.

Le consommateur et le public ont dénoncé les coupures intempestives du courant et le paiement mensuel des compteurs de ENK par ses clients sans toute force de procès.

Dans la foulée, il a été constaté un déficit de communication entre ENK, service de l’énergie et la population.

Les participants ont suggéré au parlement de voter une loi libéralisant le secteur de l’électricité, à ENK d’améliorer son service et au ministère de l’énergie de mettre une politique ou un plan de l’énergie en RDC.

Pour sa part, Le coordonnateur de la Représentation des Etudiants du Congo (REC) section de Beni, monsieur Jonathan Kataliko a vivement salué l’initiative et s’est dit rassurant de cette capacitation de l’Organisation Non Gouvernementale African Ressources Watch (AFREWATCH) traduit en français (Observatoire Africain des Ressources Naturelles) sur certains défis et opportunités d’accès à l’électricité au Nord-Kivu.

Selon lui, ces cadres doivent être rendus perpétuels car ils permettent à la population de s’exprimer librement autour des sujets importants.

De son côté, dame Florence Sitwaminya, directrice de l’ONG AFREWATCH en province du Nord-Kivu, a été satisfaite du bon déroulement de la conférence débat. Selon elle, toutes les parties prenantes ont ont mérité l’estime leurs réservé, et de souhaiter que l’activité s’est déroulée dans un climat décent.

A l’issue de cet échange, un club de consommateur du courant électrique a été créé. Il est composé des étudiants, des élèves et des autres couches. Ce club a pour rôle de documenter sur la question de l’électricité dans la région et de transmettre les désidératas à qui de droit.

Il convient de préciser que l’organisme « AFREWATCH » ou OBSERVATOIRE AFRICAIN DES RESSOURCES, c’est un organisme de promotion et de protection des ressources naturelles.

Georges Kizito depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *