Beni: sous l’égide de l’ONG WHH, la « journée mondiale des toilettes » célébrée à Watalinga

Beni: sous l’égide de l’ONG WHH, la « journée mondiale des toilettes » célébrée à Watalinga

L’humanité à commémorée ce samedi 19 novembre 2022 la journée mondiale des toilettes. Pour cette année 2022, cette journée s’est célébrée sous le thème: « Rendre visible l’invisible ».

À l’instar d’autres entités, ladite journée a été aussi célébrée en Chefferie des Watalinga. Ce, sur initiative de l’organisation non gouvernementale Welt Hunger Hilfe (WHH) présente dans cette partie du territoire de Beni au Nord-Kivu depuis presque six (6) ans. Tout a commencé à partir de 9 heures locales à l’école primaire Kombo située derrière le stade Tata Njodi en localité Nsungu groupement Bawisa. En plus des discours prononcés à cette occasion, plusieurs latrines ont été désinfecté par différents intervenants dans le domaine de la santé, dont une équipe venue de la zone de santé de Kamango et de la Croix rouge. La désinfection a concernée notamment les latrines de l’EP Kombo, ayant servi de cadre d’accueil pour l’activité et quelques latrines familiales en localité de Nsungu. À l’école primaire Kombo même, les participants à la cérémonie en particulier et la population en général ont été sensibilisés par quelques intervenants, dont Monsieur Musafiri Ndivito Jonathan, sur la nécessité d’utiliser et de garder les toilettes en état de propreté.

« […] Si nous sommes là, c’est pour célébrer la journée mondiale des toilettes et promouvoir l’hygiène au sein de la communauté. Ce, en respectant les mesures d’hygiène notamment : il est déconseillé de déféquer (faire le besoin intime) dans l’aire libre. Plus vous déféquez à l’aire libre, plus vous vous exposez d’abord vous-même et vous exposez toute la communauté. Dans ce cas, nous devons utiliser nos toilettes, nous devons faire l’hygiène de nos toilettes en les nettoyant tous les jours, presque à chaque instant et en tenant compte de l’hygiène de ces toilettes mais aussi, lorsque nous sortons de nos toilettes nous devons nous laver les mains », a-t-il conseillé le public.

Message relayé par Monsieur Didier Imani de l’ONG AIDES, invité à cette cérémonie par WHH, qui a convié les apprenants de l’EP Kombo, à leur retour à la maison à l’issue de cette campagne de sensibilisation, de « procéder au nettoyage des toilettes ». Ceci dans l’objectif de matérialiser les quelques notions apprises en marge de cette journée.

Pour sa part, Monsieur Godefroid Kome Supérviseur en charge de l’hygiène au sein de WHH en zone de santé de Kamango est, à l’intention du public, revenu sur la principale cause qui fait que nomberux manquent des toilettes et les conséquences qui s’y rapportent. Comme cause, il a parlé de la « non prise de conscience » et en a évoqué des conséquences économiques liées à cet état de chose. À l’en croire, la défécation à l’aire libre a toujours été à la base de plusieurs maladies dont leurs guérisons entraînent des moyens financiers colossaux. Raison lui de plaider pour l’utilisation de l’eau dans les toilettes et d’appeler toute la communauté a toujours garder les toilettes dans un état propre. En passant, Godefroid Kome a rappelé les cinq(5) moments forts pendant lesquels il faut se laver les mains notamment à la sortie du toilette, avant de manger, avant d’allaiter l’enfant,…

Dans le soucis de renforcer cette campagne de sensibilisation, une caravane motorisée, partie de l’EP Kombo jusqu’au Restau-Bar GRADI passant par le centre négoce de NOBILI suivie d’une conférence a été aussi organisée. Toutes ces activités ont été bouclées par un cocktail au même restaurant GRADI.

La journée mondiale des toilettes aurait été célébrée pour la toute première fois en chefferie des Watalinga territoire de Beni au Nord-Kivu. Ce, grâce à WHH. C’est encore elle qui avait fait célébrer aussi pour la toute première fois la journée mondiale de lavage des mains le 15 octobre dernier dans cette partie du territoire national.

En rappel, la « World Toilet Day » est célébrée chaque année le 19 novembre…
Cette journée existe depuis 2001 et il y a même une organisation mondiale des toilettes qui s’en occupe.
Sur la terre 2,4 milliards d’individus vivent encore aujourd’hui sans toilettes. C’est peu de dire qu’il y a urgence…

Plus sérieusement, l’objectif de cette journée est de sensibiliser le grand public sur les questions d’hygiène à l’échelle planétaire.

Selon la directrice générale de l’OMS, l’absence de toilettes au domicile de nombreuses familles a un impact important sur la santé et sur le développement.

Des toilettes à domicile épargnent à la famille des maladies et du temps perdu tout au long de la journée de travail ou à l’école.

A l’occasion de la journée mondiale, l’Organisation Mondiale des Toilettes demande à chaque individu, dans son pays, de militer pour obtenir une égalité d’accès aux toilettes pour les femmes et des aménagements spéciaux pour les handicapés.

Philémon Kachelewa depuis Beni

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ