1 3 minutes 2 ans

Maître Élie Vaghumawa, avocat près les cours d’appels du Nord-Kivu et de Kwilu exige l’ouverture d’une audience en flagrance contre l’ecogarde auteur présumé de l’assassinat d’un civil, mercredi à Kasindi, en territoire de Beni.

Des altercations ont été éclatées, mercredi, 21 septembre 2022, au quartier Congo ya Sika à Kasindi entre les écogardes et les riverains du parc national des Virunga.

La cause des échauffourées n’est pas encore clairement élucidée, toute fois, l’institut Congolais pour la Conservation de la nature affirme avoir été attaqué par des envahisseurs du Parc National des Virunga.

Lors des accrochages, un civil a été tué et un autre blessé, selon un témoin de l’événement. L’ICCN dans un communiqué publié, mercredi 21 septembre 2022, a aussi confirmé ce bilan d’un civil tué tout en annonçant aussi qu’un de ses éléments a été aussi blessé lors de la « légitime défense » des écogardes, qui ont été attaqués à la machette.

Maître Élie Vaghumawa condamne cet agissement des écogardes qu’il compare aux attitudes des rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (Adf), qui tuent atrocement la paisible population.

« Pendant que nous continuons à pleurer nos frères qui ont été tués à la barrière Congolo-Ougandaise de Lubiriha, voilà aussi un des écogardes vient de tuer un civil, un déplacé qui a fui le massacre vers Rugetsi. Il faut rappeler qu’un écogarde n’était pas formé pour tuer la population sa mission c’est de garder le parc et cela ne revient pas à tuer la population mais s’ils ont constaté que la population est entrain de cultiver dans le parc il y’a des juridictions où ils pouvaient se plaindre où ils n’ont qu’à dénoncer ou arrêter la personne qui sera déférée devant l’autorité compétente pour être jugé de ce fait là. Mais quand ils commencent à tuer comme ça c’est tellement grave parce que je constate que l’Adf tué et l’ecogarde vient de tuer sur le plan de droit il n’y’a pas une différence entre les deux actes,… » a expliqué Maître Élie Vaghumawa, qui s’est érigé en défenseur des droits des opprimés en exigeant l’ouverture d’une audience en flagrance contre l’ecogarde auteur cette tuerie.

« Nous exigeons l’ouverture d’une audience en flagrance à Kasindi contre l’ecogarde auteur de cette tuerie,… », a ajouté cet avocat près les cours d’appels du Nord-Kivu et de Kwilu.

Ce jeudi, la population vient d’incendier le poste de patrouille des écogardes de Lubiriha. Les manifestants étaient entrain de venger la mort d’un civil tué la veille lors émeutes entre les écogardes et la population.

Beni, Jonathan Kataliko

Une réflexion sur “ Beni : Maître Élie Vaghumawa exige l’ouverture d’une audience en flagrance contre l’ecogarde présumé assassin d’un civil à Kasindi

  1. Bonjour Me, svp peut être que je n’ai pas bien compris le fait les ecogardes faisait leurs travail et il est interdit de cultiver et tué les animaux qui se trouve dans la parc pourquoi les populations ont franchi le limite et commencé à attaquer les ecogarde avec la machette et les écogardes utiliser les armes à feu pour se défendre à l’attaque de la population et par mégarde un civil est mort et l’un des écogarde est blessé voilà une autre infraction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *