Beni : la problématique d’exploitation des enfants dans des maisons de tolérance et fumoirs au cœur d’une activité de plaidoyer organisée à Oicha par REGED

Beni : la problématique d’exploitation des enfants dans des maisons de tolérance et fumoirs au cœur d’une activité de plaidoyer organisée à Oicha par REGED

Un atelier de plaidoyer portant sur la problématique d’exploitation des enfants dans les maisons de tolérance communément appelées (QG) et dans les fumoirs a été organisé par le Réseau Genre Éducation et Développement (REGED) appuyé par l’organisme SAFDF/UNHCR un organisme de l’ONU.

Ledit atelier s’est tenue mercredi 30 novembre 2022 à Oicha, chef lieu du territoire de Beni en province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo. C’était en présence des personnalités influentes de cette partie du territoire de Beni, entre autres les autorités administratives, sécuritaires, les acteurs de la société civile et la coordination de la structure Violence basée sur le genre (VBG). Ceux-ci ont formulé plusieurs recommandations et des grandes actions ont été définies, à l’unanimité, en terme des meilleurs perspectives dans un futur proche.

C’est dans le cadre de la campagne « 16 jours d’activisme contre les Violences faites aux femmes et filles » que cette activité a été organisée dans le chef-lieu du territoire de Beni. Elle a été initiée suite au constat amère sur la présence des enfants dans des maisons de tolérance appelées (QG) et dans les maisons où des jeunes et vieux délinquants prennent du chanvre en exagération. C’est l’Ingénieur Didier Mupitanjia, qui figurait parmi les facilitateurs qui l’a déclaré à l’issu de cet atelier.

Beni, Philémon Kachelewa

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ