0 3 minutes 2 ans

Dans une réaction le mercredi 19 janvier 2022, maître Achille Kapanga regrette d’apprendre que les civils ont été tués à Oicha Tenambo en province du Nord-Kivu territoire de Beni.

« La tuerie d’Oicha Tenambo nous a tous touché. On ne comprend pas en dehors des tueries des populations innocentes à travers les territoires de Beni et Irumu, on continue à tué les gens en pleine cité, ça ne nous plein pas et ça nous interpelle. Nous rappelons aux autorités militaires qu’il n’y a jamais des mauvaises troupes mais des mauvais chefs. Toute autorité militaire doit savoir qu’avec la continuité des massacres des civils, la population conclue qu’ils ne font pas bien leur travail. Voilà pourquoi nous demandons à l’auditorat de mener des enquêtes contre toute les complices des meurtres perpétrés à Oicha chef lieu du territoire de Beni », a exigé maitre Achille Kapanga ancien maire de Beni.

Achille Kapanga pense que le mariage civilo-militaire sera effective le jour où la population va comprendre que réellement l’armée est là pour sa protection.

« Des pareilles situations ne vont pas favoriser le mariage civilo-militaire. Cette façon de s’attaquer à la population civile ne va pas permettre la cohésion pour aboutir à un mariage civilo-militaire solide. La population a maintenant peur des militaires, surtout que lors des attaques ADF, il y aurait confusion vu que l’ennemi porte aussi les tenues semblables aux éléments FARDC. Les autorités militaires doivent fournir d’énormes efforts pour acheminer les présumés auteurs de ce meurtre devant leur juges naturels », a-t-il indiqué.

Il a aussi présenté ses combattions aux familles des touchées avant d’annoncer son assistance dans les jours avenirs.

Achille Kapanga demande à la population d’être vigilante et de dénoncer tout mouvement suspect pour arriver à la sécurité totale.

« Trop c’est trop, nous ne pouvons pas être victime des situations dont on ne connaît ni tenants ni aboutissants. Chers autorités aidez nous, la population a fui les massacres pour se concentrer dans des milieux supposés sécurisés. Aidez nous car nous avons droit à la paix », a conclu Achille Kapanga notable de Beni.

Bienvenu Katava

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *