Beni-Kasindi: « Nulle part dans son message, le gouverneur a demandé à l’administrateur du territoire, de vendre des parcelles déjà acquises par les habitants du quartier Congo ya sika aux tiers » (Me. Achille Kapanga)

Beni-Kasindi: « Nulle part dans son message, le gouverneur a demandé à l’administrateur du territoire, de vendre des parcelles déjà acquises par les habitants du quartier Congo ya sika aux tiers » (Me. Achille Kapanga)

Devant la presse Kinoise, mercredi 20 mars 2024, l’un des notables de la région de Beni a dénoncé des irrégularités constatées dans le mesurage des parcelles au quartier Congo ya sika dans la cité frontalière de Kasindi-Lubiriya, territoire de Beni, dans la partie orientale de la RDC.

Maitre Achille Kapanga, après avoir suivi le message officiel du gouverneur de province du Nord-Kivu, le général major Péter Chirimwami, constate que « nul part dans son message, l’autorité provinciale a demandé à l’administrateur du territoire de Beni, de vendre des parcelles déjà acquises par les habitants aux tiers ».

« Quand vous lisez le message du gouverneur du 25 janvier 2024, qu’il a adressé à l’administrateur du territoire de Beni, il a été clair en demandant qu’on fasse la démarcation tout en alimentant cette partie du quartier Congo ya sika en eau et en électricité. C’est ça l’essentiel du message de l’autorité provinciale. Nul part là où il a dit, distribuer des parcelles ou vendez des parcelles ou encore enlevez celui-ci pour le remplacer par celui-là, ce n’est repris nul part », a-t-il éclairé.

Et d’ajouter, « tout ce qui est entrain de se faire, c’est irrégulier car ça viole la décision du gouverneur. Le fait de faire le contraire du message du gouverneur n’est pas seulement un trafic d’influence mais aussi une violation grave du droit des citoyens ».

A l’en croire, le gouverneur militaire qui est déjà saisi ne tardera pas d’agir afin de rétablir la population de ce coin dans ses droits. Il a aussi facilité l’ancien gouverneur du Nord-Kivu, le député national Nzanzu Kasivita Carly, pour son apport par rapport à cette question en écrivant officiellement au général major Péter Chirimwami pour démontrer certaines irrégularités dont la population serait victime.

« Nous devons rendrer dans les normes requises, s’il s’agit de l’exécution de l’ordre du gouverneur, nous devons suivre à la loupe ce que le général Péter Chirimwami a écrit. Ne faisons pas le contraire, puisque les instances judiciaires sont déjà saisies. Je suis certain qu’à un moment, les gens seront interpellés car tout ce qu’ils sont entrain de faire là bas, c’est crée des tensions et des conflits entre la population. Quelqu’un qui a déjà sa parcelle pendant plus de cinq (5) ou dix (10) ans, vous venez et vous lui ravissez sa parcelle et y installer quelqu’un d’autre, ce n’est pas bon. Je demande à la population d’être debout et de garder leurs anciens actes de vente car sont ces documents qui donnent droit à leurs parcelles » a conclu, maitre Achille Kapanga, maire honoraire de la ville de Beni.

Bienvenu Katava

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ