2 7 minutes 1 an

La journée mondiale de l’eau a lieu chaque année le 22 mars afin d’attirer l’attention sur l’importance de l’eau douce et de plaider pour la gestion durable de cette ressource naturelle. Il s’agit d’agir pour lutter contre la crise mondiale de l’eau, en appui à l’objectif de développement durable.

Elle vise à accélérer le changement pour résoudre la crise de l’eau et de l’assainissement, et l’UNESCO est l’agence des Nations-Unies chef de file.

En cette année 2023, la journée mondiale de l’eau a été célébrée sous le thème mondial: « Accélérer le changement pour résoudre la crise de l’eau et de l’assainissement ».

En Chefferie des Watalinga dans le territoire de Beni au Nord-Kivu, cette journée s’est célébrée ce mercredi 29 mars. Elle a été décalée d’une semaine pour des raisons organisationnelles. Dans la salle polyvalente du centre négoce de Nobili où les activités y relatives se sont déroulées, plusieurs personnalités issues de l’administration publique et ses services techniques, de la société civile (jeunesse, Associations féminines, FEC, confessions religieuses,…) et de la santé (zone de santé rurale de Kamango, Hôpital Général de Référence de Kamango et les Infirmiers Titulaires de tous les centres de santé) ont répondues présentes à l’invitation de l’organisation non gouvernementale « Wet Hunger Welfe (WHH) anciennement appelée « Agro Action Allemande » (AAA) qui en a été l’organisateur en collaboration avec « Save the Children ».

C’est le Chef de la chefferie des Watalinga, représenté par son Secrétaire Administratif qui a ouvert officiellement l’activité. Dans son allocution, le délégué du patron de l’administration coutumières à Watalinga a remercié les organisations impliquées dans l’aménagement, l’assainissement et le maintien, toujours en état propre, des sources d’eau en chefferie des Watalinga. Ce, pour limiter efficacement les maladies hydriques. Ce présentant du Mwami Pascal Saambili à cette cérémonie a nommément cité les organisations WHH et save the Children dont leur contribution en la matière n’est pas à démontrer.

Prenant en suite la parole au nom du médecin chef de zone qu’il a représenté à cette cérémonie, l’infirmier superviseur Christophe Makasi a aussi remercié les organisations partenaires dont WHH et save the Children qui appuient la zone de santé de Kamango.

« Au nom de la zone de santé de Kamango, nous exprimons nos sentiments de satisfaction pour les différentes actions menées par nos différents partenaires dans notre zone de santé de Kamango notamment Save the Children et WHH. Nous sommes heureux de nous rassembler à ce jour du 22 mars de chaque année où le monde entier commémore la journée mondiale de l’eau. Dieu nous a fait grâce de partager à ce jour à ce sujet parlant de l’eau », s’est-il félicité avant d’énumérer certaines maladies hydriques liées à la mauvaise qualité de l’eau utilisée dont la diarrhée, la fièvre typhoïde et autres qui, de fois, empêchent le développement communautaire.

Avant de plaider pour l’implication des uns et des autres dans l’amélioration des conditions de vie de la population à travers l’eau, l’IS Christophe Makasi a en plus remercié tous ceux qui s’activent dans la bonne gestion des points d’eau.

« La campagne mondiale « Soyez le changement » encourage les gens engagé au quotidien pour changer leur manière d’utiliser, consommer et gérer l’eau. Nous remercions le dévouement des Relais Communautaires, les membres de COGEP et les secouristes qui continuent bénévolement à sensibiliser la communauté sur l’exploitation rationnelle ressources en eau. Nous leur prions encore une fois de continuer dans ce cadre pour la bonne santé de notre communauté. De ce fait, rappelons que le développement d’un milieu repose sur la participation active et l’implication responsable de la communauté. Nous lançons un appel à tout et chacun se trouvant parmi nous ici présent, de s’impliquer activement dans la recherche de l’amélioration des conditions de vie de la population à travers l’eau », a-t-il lancé un vibrant appel.

Après lui, c’est le Technicien de Développement Rural (TDR) de la zone de santé de Kamango qui a pris la parole. Monsieur Sulaiti Dongo a parlé de la « Problématique en eau potable et assainissement dans la zone de santé de Kamango ». Dans son intervention, il est revenu sur l’historique de la zone de santé de Kamango s’étendant sur l’ensemble de la chefferie des Watalinga, le groupement Baniangala et la localité de Kikingi en secteur de Ruwenzori qui remonte depuis 2012, année de sa création. Il a enchaîné en révélant que la zone de santé de Kamango regorge au total 142.797 âmes qui sont desservies par 288 sources d’eau dont 221 points d’eau sont aménagés par différentes organisations partenaires parmi lesquelles WHH et Save the Children. D’où son appel à d’autres organisations pour l’aménagement de 67 sources restantes jusqu’à présent non aménagées.

Après ces différents exposés, s’est animée une conférence débat sous le format des travaux en carrefours. Elle a tournée autour de quelques questions fondamentales ci-après : « Qui gère l’eau dans la zone de santé de Kamango ? », « Qui devrait gérer l’eau et pour quoi? », « Comment est géré l’argent qui provient des contributions de bornes fontaines? », « Donner les causes de dysfonctionnement des robinets et envisager les pistes de solutions ». Les réponses à ces différentes questions ont servi d’éveil de conscience de la communauté sur la bonne utilisation et gestion des sources d’eau.

La cérémonie du jour qui a commencé aux environs de 8 heures s’est clôturée vers 12 heures par un cocktail.

Beni, Philémon Kachelewa

2 commentaires sur « Beni: Décalée d’une semaine, la « Journée mondiale de l’eau » célébrée sur fond de sensibilisation de la population de Watalinga par l’ONG WHH »

  1. Merci pour le travail.
    Seulement les Visibilités AAA et Save the Children n’ont pas été clairement répertoriées sur les images.
    Par exemple lors des carrefours.

    Mais c’est bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *