Beni: Avec l’avènement de Monsieur Kasereka Mbafumoja Fataki comme attributaire, une lueur d’espoir s’installe peu à peu chez les usagers de la route Mbau-Kamango

Beni: Avec l’avènement de Monsieur Kasereka Mbafumoja Fataki comme attributaire, une lueur d’espoir s’installe peu à peu chez les usagers de la route Mbau-Kamango

Le tronçon routier allant du point kilométrique 40 jusqu’à l’agglomération de Nobili en chefferie des watalinga dans sur la route Mbau-Kamango en territoire de Beni a désormais un nouveau attributaire. Il s’agit de l’Ingénieur Kasereka Mbafumoja Fataki qui agit au nom et au compte de l’Association Sans But Lucratif « Initiative pour l’autorise en charge pour le Développement Endogène » (Asbl I.A.D.E). Venu en remplacement d’un certain Germain récusé par les usagers de cette route de desserte agricole, c’est depuis trois (3) semaines que ce nouveau attributaire a commencé les activités d’entretien du tronçon routier P40-Nobili.

Avant qu’il ne lance les activités et pour ne pas tomber dans les erreurs du passé liées à la mauvaise gestion, un comité de suivi avait préalablement été mis en place. Constitué du Chef de la chefferie des watalinga, Mwami Pascal Saambili en sa qualité de Président du comité local de sécurité et des présidents de la société civile, du conseil local de la jeunesse, de la fédération des entreprises du Congo (FEC), du représentant des motocyclistes et autres, ce comité s’est déployé dimanche 23 juillet courant sur la partie où le nouveau gestionnaire a déjà effectué le travail; notamment de Nobili au pont Semuliki en plein parc nationaldesVirunga. L’objectif était d’évaluer le déroulement des activités déjà réalisées. L’autre objectif était qu’à l’issu de cette descente, les membres du comité de suivi autorisent ou pas à l’attributaire de commercer à percevoir la taxe auprès des usagers de cette route. Ce, pour lui garantir des moyens financiers pouvant lui permettre de mener à bien le travail de réhabilitation.

À l’issu de cette descente à laquelle le reporter du site d’informations kivuactualites.com a activement pris part, il a été constater que monsieur Kasereka Mbafumoja Fataki, pour bien exécuter le travail, dispose des engins appropriés pour la cause et un personnel adéquat et dévoué. Parmi les engins, il dispose notamment des véhicules marque « Ben » pour le transport des matériaux, un véhicule chargeur, un véhicule de mise en forme (Niveleuse) bien d’autres.

Sur place, ensemble avec la délégation, il a été remarqué qu’avec ces quelques engins roulants, les travaux évoluent très positivement, l’attributaire ayant déjà été à même de recharger tous les gros bourbiers appelé techniquement « trous éléphants » ou « trous beants » se trouvant sur le tronçon Nobili-Semuliki. Avec trente (30) cantoniers seulement, il a déjà aussi réussi à débroussailler une bonne partie du parc.

Ainsi, ses moyens étant quasiment épuisé, en plus d’être très rassurant pour la bonne continuité des travaux, le nouveau attributaire a souhaité qu’il lui soit autorisé de commencer la perception de la axé auprès des usagers pour espérer bien évoluer avec les activités pendant la période de sécheresse.

« C’est depuis trois semaines que nous avons commencé les travaux car la route était déjà très délabrée. Trois fûts nous étaient donné en guise de contribution de la population locale. Après trois semaines, j’évalue positivement le travail. Les trois fûts donné par la population étant déjà épuisés, je me suis déjà ravitaillé avec 5.000 litres qui font à ce que les travaux évoluent normalement. Je rassure à la population que ensemble nous allons réussir et après trois à quatre semaines les voitures passeront. Je ne peux rien à moi seul. C’est pourquoi je sollicite la contribution de la population qui consiste à faire payer la taxe d’ici la semaine prochaine. Je n’ai aucune autre ressource à part cette perception de taxe », a plaidé en ton d’humilité l’attributaire de la route Mbau-Kamango, Ir Kasereka Mbafumoja Fataki.

Même son de cloche de la part de Monsieur Paluku Mukulumbe, Superviseur des travaux qui les a très positivement aussi évalué avant de plaider pour le début de perception de la taxe afin de permettre l’avancement des travaux en cette période ensoleillé.

« […] Nous évaluons à 50% l’évolution des travaux. Ma prière est que nous soyons appuyé par toute la communauté afin que la route soit entretenue. Que chacun apporte sa contribution. Comme toute la route n’est pas délabrée, nous avons commencé par recharger les gros bourbiers qui bloquaient le trafic. Nous n’avons que 30 cantoniers », a fait savoir Monsieur Paluku Mukulumbe.

Cependant, les quelques membres du comité de suivi qui se sont déployé sur terrain ont promis s’exprimer après avoir rendu rapport à d’autres intervenants en la matière qui n’étaientpasprésents.

Cette délégation était essentiellement composée du Secrétaire administratif de la chefferie des watalinga (1), de la présidente de la société, madame Zawadi Ngandayabho Odette, du Président intérimaire du conseil local de la jeunesse, monsieur Julien Nganda, du président de la fédération des entreprises du Congo (FEC), Monsieur Bosco Mundeke et plusieurs autres.

Longue de plus de soixante (60) kilomètres, la route Mbau-Kamango se trouve dans un état de délabrement très avancé. Des véhicules réalisent entre 2 à 4 jours pour la franchir. Avec l’avènement du nouveau attributaire, Ir Kasereka Mbafumoja Fataki qui dispose des matériels de travail très sophistiqué, une lueur d’espoir s’installe peu à peu chez les usagers de cette route.

Beni, Philémon Kachelewa

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ