0 3 minutes 2 ans

Le député National, Grégoire Kiro Tsongo, rejette les propos d’un rebelle Ougandais de forces démocratiques alliées (Adf), qu’il accuse de collaborer avec ce groupe armé.

Dans sa sortie médiatique de ce mercredi 9 mars sur Top-Congo, l’élu de Beni ville au Nord-Kivu, qualifie ses propos d’un montage grossier destiné à désorienter l’opinion.

« Je rejette en bloc toutes ces accusations. J’ai été surpris d’entendre mon nom cité par cet Adf dans une audience tenue en ville de Beni. Je déments formellement mon implication dans la tragédie que nous vivons à Beni depuis presque dix ans. Il s’agit d’un montage grossier, soit des propos d’un malade mental destiné à désorienter l’opinion », a expliqué le député National Grégoire Kiro Tsongo, qui se dit être prêt à se présenter devant la justice afin de laver son honneur.

« J’attends vraiment laver mon honneur puis que l’honneur n’a pas de prix, si la justice fait appel à moi, je ne peux pas me dérober, sinon ça sera un mauvais signe, je ne me reproche rien du tout. Savez-vous qu’ à Beni personne ne croit à cette histoire, c’est dans les réseaux sociaux ici à Kinshasa et un peu partout ailleurs que les gens s’imaginent que, il peut y avoir de la vérité dans ces élucubrations organisées contre les personnes politiques qui crient un peu fort en rapport à l’insécurité qui se vit dans la contrée », a-t-il ajouté.

Le député National promet également de saisir la justice contre cet élément Adf et ses éventuels commanditaires.

Pour rappel, lors des audiences qui se tiennent en ville de Beni, un rebelle Ougandais de forces démocratiques alliées ( Adf) a cité les députés nationaux Kiro Tsongo Grégoire et Kasereka Kizerbo, tous élus de Beni, comme de collaborateurs des rebelles, auteurs des centaines de tueries dans cette région.

Jonathan Kataliko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *