Beni: À l’instar d’Oicha, à Watalinga Boris Maelezo prêche aussi « la participation massive à l’opération d’enrôlement des électeurs » par la population en âge adulte

Beni: À l’instar d’Oicha, à Watalinga Boris Maelezo prêche aussi « la participation massive à l’opération d’enrôlement des électeurs » par la population en âge adulte

Dans le discours qu’il a tenu à son arrivée à Kamango, chef-lieu de la Chefferie des Watalinga, en plus d’adresser ses condoléances aux familles victimes de massacres perpétrés par les rebelles terroristes ADF, Boris Maelezo a invité la population venue l’écouter à s’apprêter pour participer très massivement à l’opération d’enrôlement des électeurs prévue à partir du 24 février, selon le calendrier de la centrale électorale (CENI).

Ce Député National Honoraire de 2011 à 2019 a, d’une manière particulière, adressé ce message aux congolais de Watalinga en âge adulte. Car, a-t-il motivé son appel, en s’enrôlant et en participant massivement à l’opération de vote, il est tout à fait évident qu’on augmente à la circonscription concernée la chance de maintenir ou de gagner plus de sièges.

Selon son discours de près de deux(2) heures, sous les applaudissements des uns et des autres, il a rappelé à la population de la Chefferie des Watalinga que l’on ne peut pas espérer se faire représenter si l’on ne s’est pas fait enrôler massivement puis participer au vote. Raison pour lui d’appeler tous ceux qui ont l’âge requis de prendre part, d’abord à l’opération d’enrôlement, puis à celle de vote.

À l’en croire, s’enrôler n’a pas que l’avantage de se choisir ses dirigeants; mais l’autre avantage est celui de se munir de sa carte d’électeur, considérée comme pièce d’identité. Encore que la région de Beni reste secouée par une insécurité grandissante.

Partout où il passe, cet appel est son « Maître mot ». Il en insiste autant.

Arrivé à l’Est de la RDC depuis mardi 27 décembre dernier, il est revenu sur cet appel dans les assises qu’il a eu avec différentes couches de la population en ville de Beni tout comme celles d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni.

Beni, Philémon Kachelewa

ACTUALITÉ POLITIQUE