Au Kenya, à l’investiture du cinquième président Dr William Ruto: Jonas Kasimba plaide pour le retour de la Paix dans la partie Est de la RDC

Au Kenya, à l’investiture du cinquième président Dr William Ruto: Jonas Kasimba plaide pour le retour de la Paix dans la partie Est de la RDC

Invinté par le Gouvernement Kényan à prendre part à la cérémonie d’investiture du 5e président Kényan, le Directeur Général du Groupe Jokas, l’homme d’affaires congolais, Monsieur Jonas Kasimba a accordé une interview exclusive à la RFI swahili au cours de laquelle il est revenu sur l’histoire commune entre le Kenya et la RDC dans le cadre du commerce Général, plaidant par l’occasion pour le rétablissement de la paix pour revitaliser les échanges commerciaux qui sont handicapés par l’insécurité qui sévit à l’est de la RDC.

« Avec la guerre, les échanges commerciaux ont été confronté à d’énormes difficultés et les opérateurs économiques subissent des pertes énormes avec le phénomène d’incendies des véhicules. A Bunia par exemple, à l’heure qu’il est, il y’a des routes sont bloquées, du côté Kasindi n’en parlons pas, si vous allez côté Bunagana pas moyen avec ces gens du M23″, a-t-il déploré.

À cette occasion, ce politologue et homme d’affaires a plaidé pour l’honnêteté dans la mise en œuvre de toutes les résolutions arrêtées pour la pacification du pays par la force régionale de l’EAC en sollicitant du nouveau président du Kénya son implication pour la restauration de la paix qui est gage pour les échanges commerciaux propices dans la région.

« Les pays membres de l’EAC ont pris l’engagement de nous aider pour la restauration de la paix, notre proposition est que la coopération entre ces pays soit exactement ce qu’ils se sont convenus à ce sujet. C’est à dire que la paix revienne et que les échanges commerciaux reprennent normalement », a proposé l’homme d’affaires congolais Jonas Kasimba.

Pour ce dernier, la restauration de la paix dans la partie est de la RDC sera tout aussi bénéfique pour la RDC mais pour tous les pays de l’EAC qui verront leur économie etre booster à travers les échanges commerciaux et la libre circulation des personnes dans la paix retrouvée.

Philémon Kachelewa

ACTUALITÉ SÉCURITÉ