0 3 minutes 2 ans

La situation sécuritaire qui prévaut ces derniers jours dans la partie Est de la République Démocratique du Congo (RDC) retient l’attention de tout congolais, digne de l’être appelé.

Des stratégies sont peaufinées à longueur des nuits et journées par des compatriotes congolais pour la cause. L’un de ceux-ci c’est Bertrand Ngwali, député provincial du Nord-Kivu qui propose aux députés nationaux de pouvoir retarder la session de mars en cours. Ce, au motif de suivre de très près la situation sécuritaire devenue dégradante en province du Nord-Kivu. Celui-ci, en proposant ainsi, s’appuie sur l’article 144 de la constitution RDCongolaise qui, non seulement autorise, à travers son premier alinéa, au président de la République de proclamer l’État de siège ou l’État d’urgence lorsque le pays est menacé, mais aussi demande aux parlementaires de retarder la clôture des sessions ordinaires ou extraordinaires pour cette fin.

« Les honorables députés nationaux, pour mieux suivre la situation sécuritaire qui sévit ces derniers temps au Nord-Kivu, je propose que la session soit retardée conformément à l’article 144 de la constitution, au lieu de voter pour la loi d’habilitation », a exhorté l’élu du territoire de Beni.

Selon lui, cette façon de faire fera que ces élus nationaux soient toujours prêts et disponibles à suppléer l’exécutif national en cas de nécessité.

« Ceci permettrait à l’organe délibérant d’apporter son appui au pouvoir exécutif, déjà débordé par les évènements », a-t-il savoir.

L’Est de la RDC plus précisément la province du Nord-Kivu reste confrontée par l’activisme atroce des rebelles étrangers dont les M23 et les ADF.
Alors que les ADF continuent à faucher des vies innocentes dans la région de Beni, les rebelles M23 ppuyés par l’armée Rwandaise ont conquis, tôt le matin du lundi 13 juin 2022, la cité de Bunagana en territoire de Rutshuru, frontalière de l’Ouganda où les militaires congolais se seraient retiré sans combats.

« Une situation qui mérite l’attention, la mobilisation et l’engagement de tous les congolais y compris les députés nationaux », a en fin estimé Honorable Bertrand Ngwali.

Philémon Kachelewa depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *