Agression Rwandaise : Mbambu Luvuno Dévote appelle les congolais à l’application de l’article 63 de la constitution

Agression Rwandaise : Mbambu Luvuno Dévote appelle les congolais à l’application de l’article 63 de la constitution

Les réactions continuent après l’occupation de la cité frontalière de Bunagana, dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu par les terroristes du M23. La dernière en date est celle de Madame Mbambu Luvuno Dévote defenseure des droits de la femme au Nord-Kivu.

Dans un message publié mercredi 15 juin 2022 , cette femme de fer a été claire et sans réserve suite au soutien du Rwanda aux terroristes du M23. Elle a appelé, en des termes clairs, la population congolaise à l’application de l’article 63 de la constitution de la République Démocratique du Congo.

« Tout congolais a le droit et le devoir sacré de défendre le pays et son intégrité territoriale face à une ménace ou à une agression extérieure. Un service militaire obligatoire peut être instauré dans les conditions fixées par la loi. Toute autorité nationale , provinciale , locale et coutumière a le devoir de sauvegarder l’unité de la République et l’intégrité de son territoire, sous peine de haute trahison », a-t-elle rappelé.

A haute voix madame Luvuno crie au nationalisme pour arrêter le Rwanda. Pour elle, il est inadmissible qu’un pays soit agressé et sollicité au dialogue avec l’ennemi.

« A cette période où la RDC est agressée par le Rwanda, il est vraiment utile que l’article 63 de la constitution de la RDC soit de stricte observance. Il est inadmissible qu’un pays soit agressé et être sollicité au dialogue avec l’ennemi, l’ agresseur comme le demandent certains donneurs des leçons qui joueraient le jeu de l’ennemie ou qui sont Complices du malheur que subit les citoyens congolais de l’Est », a-t-elle ajouté.

Pour le moment, les forces armées de la République Démocratique du Congo mènent de contre offensive pour déloger les terroristes du M23 au poste frontalier de Bunagana, en territoire de Rutshuru.

Cependant, les habitants de la ville de Goma sont descendus dans la rue ce mercredi 15 juin 2022 pour dénoncer l’agression Rwandaise et soutenir les forces loyalistes qui font face aux soldats Rwandais au Nord-Kivu.

Philémon Kachelewa depuis Beni

ACTUALITÉ SÉCURITÉ