Nord-Kivu : un activiste des droits de l’homme salue la reprise des activités par les opérateurs économiques de Butembo-Beni et souhaite voir ces deux villes être déclarées des zones sinistrées

Nord-Kivu : un activiste des droits de l’homme salue la reprise des activités par les opérateurs économiques de Butembo-Beni et souhaite voir ces deux villes être déclarées des zones sinistrées

C’est le nommé Faustin Muyisa, activiste des droits de l’homme vivant à Beni qui l’a ainsi exprimé ce mardi 18 octobre courant. Ce, après la reprise des activités par les opérateurs économiques des villes de Butembo et Beni au Nord-Kivu. Il dit remercier vivement ces opérateurs économiques qui ont eu pitié de la population qui était déjà victime dans une histoire où seul le gouvernement est répondant.

« La population du grand nord remercie les opérateurs économiques de Beni et Butembo pour la reprise des activités commerciales », a-t-il déclaré via un message publié sur les réseaux sociaux.

Cependant, celui-ci invite le gouvernement congolais à déclarer Butembo-Beni comme des zones sinistrées ; susceptibles d’être exemptées du paiement des taxes et impôts.

« La population appelle le gouvernement de considérer Beni et Butembo comme des zones sinistrées, le gouvernement doit alléger les taxes dans ces villes victimes des massacres perpétrés par les terroristes ADF. À cause de ces massacres l’économie du grand nord est en péril. Tous les jours les véhicules et marchandises des opérateurs économiques sont brûlées sans aucune indemnisation de l’état congolais », s’est-il désolé.

Il regrette qu’au contraire le gouvernement se soit beaucoup focalisé sur le recouvrement des taxes jusqu’au point de ôter la vie à un civil à Goma. Il considère que les autorités de l’État de siège se sont écartés de la principale mission pour laquelle elles ont été mises en place, notamment l’éradication de l’insécurité en se concentrant sur le recouvrement des taxes.

« Par contre le recouvrement des taxes est forcé , jusqu’à ce qu’il il y avait eu mort d’un homme à cause du bouclage en ville de Goma. Ensemble nous devons décourager les anti valeurs pour bien construire ce pays », a proposé Monsieur Faustin Muyisa.

En effet, les activités commerciales ont repris en ville de Butembo, dans la province du Nord-Kivu, lundi 17 octobre 2022.

Cette reprise est intervenue après six jours de paralysie suite au mouvement de grève déclenché par l’intersyndical des galeries et autres corporations des opérateurs économiques.

Dès les premières heures de la journée, boutiques, magasins et galeries ont rouvert leurs portes. Même constat du coté des stations-services et des officines pharmaceutiques. Des vendeurs rencontrés par rtvh.net saluent la reprise des activités commerciales.

L’intersyndical des galeries et autres corporations des opérateurs économiques de Butembo a levé sa grève samedi 15 octobre, après sa rencontre avec le Maire de ville. Au cours de cette réunion, le Commissaire Supérieur Principal Mowa Baeki-Telly Roger avait rassuré les grévistes de l’arrivée imminente d’une délégation en provenance de Kinshasa, pour discuter de la situation.

Ces opérateurs économiques fustigent ce qu’ils qualifient de tracasseries fiscales et exigent la déclaration de la partie grand Nord-Kivu comme une zone sinistrée.

Philémon Kachelewa depuis Beni

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ