3 ans depuis la mort du leader de la COFEDEC Venant Tshipasa: Maître Achille Kapanga rend hommage à un homme serein et soucieux du développement et de la sécurité en l’Est de la RDC

3 ans depuis la mort du leader de la COFEDEC Venant Tshipasa: Maître Achille Kapanga rend hommage à un homme serein et soucieux du développement et de la sécurité en l’Est de la RDC

Disparu il y a environ trois (3) ans, le leader de COFEDEC, le feu Venant Tshipasa reste dans la mémoire de plusieurs congolais, affirme Maître Achille Kapanga, porte-parole de ce parti politique.

Cet avocat au barreau de la Tsopo l’a dit, mercredi 07 septembre, dans une interview accordée à la presse Kinoise.

« Venant Tshipasa est parti, ça fait déjà trois (3) ans, nous continuons à penser à lui et vivre les œuvres qu’il nous a laissé. Tshipasa était un homme soucieux du développement et de la sécurité de toute la partie orientale de la RDC. Il est parti mais il nous a laissé certaines grandes lignes à suivre, voilà pourquoi sa fille Filia Tshipasa qui a repris la commande du parti politique COFEDEC fournie beaucoup d’efforts pour que le parti tient toujours debout. La population doit penser à ce vieux. La jeunesse d’hériter son modèle « les œuvres doivent parler à lieu et place de la personne ». Tous les politiciens de même, doivent poser des œuvres au lieu de tromper la population par des paroles politiques », a indiqué maître Achille Kapanga ancien maire de la ville de Beni.

Parlant du parti politique COFEDEC, l’héritage laissé par Venant Tshipasa, Maître Achille Kapanga pense que l’importance est de le protéger le plus longtemps possible.

D’après lui, le directoire actuel fait tout pour que le parti politique COFEDEC reste dans la mémoire de la population à travers certains actes et réalisations. Il ajoute que la COFEDEC est déjà implantée dans plusieurs provinces de la RDC.

Quant à la question des émoluments des députés nationaux, Maître Achille Kapanga pense que 21.000$ américains c’est extrêmement trop comme salaire d’un seul député par mois.

« On ne cache que ce qui est mal, ce qui est propre ne peut jamais être caché. Si les députés sont entrain de cacher la question 21.000$, ça montre que ceux-ci sont conscients que ce qu’ils font ne pas bon. Au lieu que cet argent serve la population, il permet à certains députés nationaux de créer des partis politiques. Je pense qu’on doit arrêter certaines bêtises dans ce pays. J’appelle les élus au bon sens, 21 000$ ou plus c’est bon mais pour en faire quoi? », s’est-il interrogé.

Bienvenu Katava

ACTUALITÉ POLITIQUE